Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2014

L'irresponsabilité pour tous

Lu un petit article dans L'Express qui me semble typique de la mentalité de notre époque. J'y apprends en effet que l'enseigne de restauration rapide Quick propose désormais une formule dans laquelle les boissons – des sodas pour l'essentiel – sont à volonté. Et l'auteur de nous avertir du "danger" que représenterait cette nouvelle offre, de nombreuses études scientifiques ayant démontré le lien entre la consommation de sodas et le surpoids. Ce qu'oublie de dire notre journaliste, c'est que ce risque probabiliste (on ne devient en effet pas nécessairement obèse en consommant des sodas, on augmente simplement la probabilité de le devenir...) n'existe qu'en tant que les individus ne maîtrisent pas leur consommation de sodas. Alors je veux bien admettre que les sodas contribuent (dans quelles proportions ? dans quel cadre ? mystère...) à "flouter la sensation de faim et de satiété", il n'empêche que cela reste l'affaire de chacun de gérer son alimentation et qu'il n'est pas besoin d'être diététicien pour comprendre que se gaver de sucre ne constitue vraisemblablement pas le meilleur régime.

Certains dénoncent l'individualisme rampant de notre société : j'observe quant à moi un collectivisme de plus en plus prégnant où l'individu se trouve réduit à un automate, obéissant à des schémas simplistes de conditionnement. Pour faire son bonheur, il suffirait donc de trouver les bons réglages, décidés collégialement par un groupe de programmeurs omniscients.

Les commentaires sont fermés.