Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2014

Le roi est méchant

Je n'éprouve aucune sympathie pour François Hollande. J'estime en outre que c'est probablement l'un des pires présidents que la France ait connu. Pour autant, j'éprouve un profond dégoût pour toutes ces charognes, célèbres ou anonymes, qui se jettent sur le livre de Valérie Trierweiler pour y trouver les détails les plus sordides concernant la personnalité présumée – car il ne s'agit jamais que de la parole d'une femme blessée – du chef de l'Etat. Et quand bien même, dirais-je, en admettant que tout ce que rapporte l'ex-"Première dame" soit vrai, je ne vois pas ce que ça change. Flanby n'aime pas les pauvres au point de les affubler d'un surnom ? La belle affaire ! Je me fous complètement qu'il se moque des pauvres, méprise ses collaborateurs et multiplie les conquêtes amoureuses, j'attends seulement de lui qu'il remplisse sa fonction de Président de la République. Et dire que d'aucuns par chez nous se moquent du puritanisme américain, se référant incessamment à la gaudriole entre Bill Clinton et Monica Lewinsky (1998 !). Mais nombre de mes concitoyens tombent exactement dans le même travers, comme si les responsables politiques devaient être plus moraux que les autres, voire exemplaires. Comme si, finalement, nos dirigeants ne ressemblaient pas au commun des mortels, mais se rattachaient à une autre ascendance – divine.

Les Français se remettront-ils jamais de l'assassinat de Louis XVI ?

Les commentaires sont fermés.