Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2014

Le conservatisme pour autrui

C'est drôle comme l'altruisme sert de paravent aux conservateurs de tous poils, par chez nous. L'année dernière, certains d'entre eux descendaient dans la rue pour sauver pêle-mêle la civilisation, la famille et les enfants au prétexte que leurs concitoyens homosexuels avaient enfin obtenu de l'Etat la restitution des droits civils de se marier et d'adopter. Depuis, leurs semblables en immobilisme, issus d'autres corporations, se sont réveillés, à chaque fois pour défendre leurs privilèges minables, mais toujours avec l'alibi de l'intérêt général, du service public ou de l'exception culturelle : il y a eu les Bretons, les taxis, les Noirs, les éternels fonctionnaires, place à présent aux cheminots et aux intermittents du spectacle. En attendant la suite.

Je n'ai guère de sympathie pour François Hollande et son gouvernement, mais j'éprouve néanmoins une immense compassion pour eux face à la tâche impossible qu'ils se sont donnée de réformer un pays enkysté.

Les commentaires sont fermés.