Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2014

Dar ash-shahâda

Pendant que les chrétiens fêtent les supplices de leur dieu charpentier en se gavant de chocolat, les musulmans, eux, s'organisent : ce week-end, c'est en effet le rassemblement annuel de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), autour du thème suivant : "Quelles valeurs pour un monde en mutation ? L'homme, la famille, le vivre ensemble" Derrière ce titre pompeux, la triste réalité d'une communauté qui, à l'instar de quelques autres, refuse tout net l'évolution de la société et entend bien, à terme, imposer sa vision à tous les infidèles. Car ce n'est pas "la famille" que défendent les musulmans, mais un certain type de famille, le leur. Rendez-vous compte : en l'espace de deux ans, le gouvernement socialiste a ouvert le droit de se marier et d'adopter aux personnes homosexuelles et a fait rentrer le principe de l'égalité hommes-femmes dans l'enseignement scolaire. Du coup, les musulmans s'inquiètent : si on lâche la bride aux pédés et aux gonzesses, mais où va-t-on, je vous le demande. Heureusement, Tariq Ramadan, expert ès taqîya, insiste sur le respect de la loi et de l'Etat de droit.

Nous voilà rassurés...

 

Commentaires

"Pendant que les chrétiens fêtent les supplices de leur dieu charpentier en se gavant de chocolat,"

Agg, quand on fait de l'anticléricalisme, c'est bien d'être un peu précis : la fête de Paques, c'est la résurrection du Christ et non la crucifixion. Et même si c'est une tradition en France, personne n'est obligé de bouffer du chocolat.
A vrai dire, le paradoxe réel dans cette histoire, c'est que plein de gens se mettent à bouffer du chocolat ce W.E. la sans plus savoir pourquoi.

Pour vous éviter une autre approximation lors de votre prochaine bouffée d'anticléricalisme, le 15 aout est bien la fête de l'Immaculée Conception. Mais il ne s'agit pas de la virginité de la mère du Christ selon une erreur courante, mais du fait qu'elle soit née sans péché.

Écrit par : Dumet | 23/04/2014

@Dumet

>> Bonjour et bienvenue sur mon blog.

Dans l'ordre :

1) J'ai beau me relire, il ne me semble avoir parlé nulle part du jour de Pâques. En revanche, dans ce petit billet rédigé le lendemain du Vendredi saint, je parle, à dessein, des supplices du Christ. Voilà pour la précision. 2) Nul anticléricalisme dans mon propos, mais au contraire une pique discrète lancée à tous les chrétiens qui délaissent le sens de cette période au profit du chocolat et des virées champêtres. 3) Quand on fait la leçon à quelqu'un, c'est bien d'être sûr de son coup : le 15 août est la fête de l'Assomption, soit l'élévation de la Sainte Vierge au ciel après sa mort. L'Immaculée Conception – que je ne confonds pas avec la virginité perpétuelle, je vous remercie – est célébrée le 8 décembre.

Écrit par : Agg | 24/04/2014

"il ne me semble avoir parlé nulle part du jour de Pâques" Le chocolat, c'est le jour de Pâques, pas le vendredi saint. Donc si, vous avez parlé de Pâques.

Vous avez raison sur le reste :)

Écrit par : Fikmonskov | 24/04/2014

Et bien voila, ca m'apprendra à rédiger trop vite... je voulais parler effectivemment du 8 décembre, la confusion étant très courante.

Pan sur le bec, comme dirait un journal satirique.

Écrit par : Dumet | 24/04/2014

@Fikmonskov

>> En toute rigueur, le chocolat a à peu près autant à voir avec la fête chrétienne de Pâques que le Père Noël avec celle de la nativité.


@Dumet

>> "Ego te absolvo". :-D

Écrit par : Agg | 24/04/2014

Les commentaires sont fermés.