Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2013

Racket annuel

Ils vous guettent. S'assurent que vous êtes bien chez vous. Se débrouillent toujours pour pénétrer dans votre résidence afin de pouvoir frapper directement à votre porte. Vous ouvrez : peut-être la girl next door qui n'a plus ni sucre ni orgasme, sait-on jamais. Et puis, le choc : ce n'est pas votre voisine sexy, mais un gros bonhomme... qui ne s'embarrasse pas de formalités, il en veut à votre argent, le bougre, vous explique sans rire qu'en échange d'un versement qu'il espère conséquent à en juger par son regard mêlant habilement menace et avidité, vous avez droit à une consommation au prochain bal des gros bonhommes, ou à un calendrier avec des chatons que vous pouvez voir gratuitement sur YouTube. Enfin le gros bonhomme s'en va après avoir informé tout l'immeuble de votre générosité et vous refermez la porte, honteux et dépouillé, tandis que le délictueux manège se répète sur le palier d'en face.

Un an à attendre, de nouveau, avant de revoir mes amis pompiers et éboueurs.

Commentaires

Un instant, j'ai cru à un contrôle fiscal...

Écrit par : Le blaireau-garou | 08/11/2013

C'est le même principe, à ceci près que la seule chose que vous donne le fisc en échange de vos règlements, c'est le droit de fermer votre gueule.

Écrit par : Agg | 08/11/2013

Moi, ils sont passés tout à l'heure les pompiers. J'ai fait le mort et je le fais très bien.

Écrit par : Pharamond | 08/11/2013

@Pharamond

>> Oui, faire le mort est la meilleure stratégie. Ce petit texte faussement autobiographique n'avait d'autre but que de dénoncer une coutume que je n'ai jamais comprise : pourquoi spécialement les pompiers et les éboueurs (les facteurs, aussi) ? Les autres actifs ne serviraient à rien et ne mériteraient donc aucune étrenne ?

Écrit par : Agg | 09/11/2013

Je l'ignore. Peut-être parce que les pompiers nous défendent sans porter préjudice à personne, on peut avoir un ami délinquant mais personne n'est l'ami du feu, et les éboueurs font une tâche ingrate, sale en nous débarrassant de nos détritus, de notre saleté nous permettant ainsi de vivre sans nous salir les main à les transporter.

Écrit par : Pharamond | 11/11/2013

@Pharamond

>> Ce que vous écrivez est vrai mais vaut pour d'autres professions : les femmes de ménage et les cantonniers nettoient aussi notre merde et les médecins, infirmières, aide-soignants, etc. nous défendent contre la maladie et la mort tout autant, du coup, je reste perplexe. Et n'ouvre pas.

Écrit par : Agg | 12/11/2013

Les commentaires sont fermés.