Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2013

Lapsus fladonis ?

Comme une étrange musique qui a sonné à mes oreilles en écoutant François Hollande, il y a une petite heure1, répondre à la question d'un journaliste : "La menace ne cessera pas tant que le régime [NDR : de Bachar al-Assad] sera en place." Qu'est-ce à dire ? J'avais pourtant cru comprendre qu'une éventuelle intervention française en Syrie avait une visée exclusivement punitive, suite à l'utilisation présumée2 d'armes chimiques par le régime de Damas contre les rebelles et qu'il ne s'agirait en aucun cas de destituer Assad.

Flanby aurait-il vendu la mèche par mégarde ?

 

1. En direct sur BFMTV.

2. Les "preuves" fournies par les renseignement français ne faisant pour l'heure pas l'unanimité (euphémisme). Quant aux renseignements américains, certains se souviennent encore de l'affaire des couveuses au Koweït (1990), ou, plus près de nous, des gros mensonges de l'administration Bush quant à la présence d'armes de destruction massive en Irak (2003), avec une émotion particulière face à la prestation scénique de Colin Powell agitant une capsule d'"anthrax" devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

Les commentaires sont fermés.