Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2010

Margot n'a plus de larmes

Lundi dernier, pleurnicheries féministes et délires associés. Hier, énième pleurnicherie judéomaniaque avec la sortie de La Rafle au cinéma ("même les enfants, vous vous rendez compte"). Dans une poignée de jours – si ce n'est déjà fait –, les autres communautés se rappelleront à notre bon souvenir : les Juifs, d'accord, mais faudrait voir à ne pas oublier les Noirs et l'esclavage ou encore les Arabes, qui, s'ils nous les cassent franchement à hurler en permanence, sont eux aussi horriblement discriminés dans notre beau pays. D'ailleurs, tenez, c'est au tour d'Eric Zemmour de "déraper", chez Ardisson : l'importun a osé dire que la plupart des trafiquants étaient des Noirs et des Arabes d'où, en aval, des contrôles policiers plus fréquents dans cette frange de la population. On pourrait rajouter que nos prisons sont majoritairement pleines de personnes d'origine étrangère mais, bien sûr, ce n'est pas de leur faute : c'est la-faute-à-la-so-ci-é-té. Et quiconque suggère le contraire n'est qu'un odieux raciste. Pendant ce temps, on apprend qu'un gamin de 14 ans ("d'origine maghrébine"...) a gazé sa prof parce qu'elle avait qualifié Al Qaida d'organisation terroriste : une coïncidence.

Non, Margot n'a plus de larmes. Elle a préféré s'acheter des armes.

Les commentaires sont fermés.