Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2009

En attendant Goudou (2)

Emmanuelle, 48 ans, institutrice lesbienne de son état, vient d'obtenir du tribunal administratif de Besançon le droit d'adopter un enfant1. La nouvelle en elle-même ne m'intéresse pas plus que ça : rien de nouveau sous le soleil de la dissolution généralisée de notre société. Non, ce que je trouve beaucoup plus intéressant c'est, comme à chaque fois, le discours qui accompagne ladite nouvelle, avec ce rendu d'un acquis de haute lutte, d'une victoire arrachée à la Réaction, alors que la seule réaction qui se donne à entendre est l'écho assourdissant du "progrès" se mirant à la surface du lac médiatique, tandis qu'en contrebas, dans quelque ravin épineux, une malheureuse voix discordante2 n'atteint pas même l'intensité d'un murmure.

Ingénieux Homo festivus des effets de manche ou Don Quichotte après l'Histoire.

 

 

1. Par la divine intervention de la Cour européenne des droits de l'homme, toujours prompte à se mêler de ce qui ne la regarde pas.

2. Portée par Christiane Therry, déléguée générale de l’association Familles de France.

Les commentaires sont fermés.