Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2009

Sévice public

Fragments nocturnaux d'une chaîne de la télévision d'Etat.

Journal.

- 3 malheureux afghans renvoyés chez eux par charter. Ils ne payent pas le billet d'avion, sont logés à l'hôtel une fois sur place et ont reçu un "pécule" (sic) de 2000€. Commentaire de la gauche par la voix de Martine Aubry : "c'est indigne de notre pays". C'est clair : j'en connais quelques-uns, dans notre pays, qui ne cracheraient pas sur quelques nuits d'hôtel et 2000€. Quant aux clandestins, sous d'autres latitudes, on tire à vue.

- Un cambriolage qui "tourne mal" (ça dépend pour qui) : le petit con malfaisant a été tué par le propriétaire. Bravo Monsieur, vous êtes un héros. Mais comme on est en France, il faudra quand même répondre à quelques questions, voire faire de la prison parce que tuer, c'est mal, hein. Par contre, rentrer chez des gens sans être invité, les menacer d'une arme et les asperger d'essence, ça, c'est bien. Encore un qui a eu une enfance difficile, sans doute.

- "Loterie de la santé", aux Etats-Unis. Là-bas, il y a bien des aides pour les plus pauvres, mais ceux qui ne sont pas pauvres et n'ont malgré tout pas les moyens d'avoir une assurance cherchent à se faire soigner gratuitement. "Une chance égale d'être soigné" laissée au hasard. Ca va, on a compris : vive la Sécurité sociale. Si, si. Ce n'est pas comme si Obama avait une bombe à retardement entre les mains, avec son projet de réforme de la santé. Et puis, qui n'a pas vu Sicko, ce monument cinématographique d'information ?

- Des méduses géantes emmerdent les Japonais. Personne ne sait expliquer le phénomène, mais ça n'empêche pas la voix-off de conclure avec le réchauffement climatique. Bah tiens, y'avait longtemps.

Promo musicale.

Encore un génie du rap : Youssoupha. Et devinez ce que nous chante Youssoupha ? "La même adresse", pleurnicherie bien-pensante façon nègre parisien. Extraits : "Tous à la même adresse Roissy-Charles de Gaulle / Centre de rétention on y trouve même des mômes en détention / Attention à la vie meilleure que t'as tenté de suivre-le charter t'ramène à la misère que t'as tenté de fuir" (Je souligne)

Etc.

C'est rassurant de voir combien le service public s'attache à l'objectivité et au pluralisme et se tient éloigné de toute visée propagandiste.

Les commentaires sont fermés.