Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2009

La morale en stocks et flux

C'est l'hallali du Pape sonné par les crétins li-li1 : ceux-là expliquent à qui veut l'entendre que le SIDA, en Afrique ou ailleurs, se résout par l'utilisation d'un bout de caoutchouc – en attendant le vaccin –, c'est-à-dire par le recours à un procédé purement technique, sans que les individus aient si peu que ce soit à se préoccuper de la manière dont ils vivent leur sexualité.

C'est un sommet international censé répondre à la crise financière et économique mondiale, qui "moralise" le système, comprenez réalise quelques ajustements ici et là, brandit un symbole fort pour distraire les masses – les paradis fiscaux –, augmente dramatiquement, au passage, l'air de rien, le pouvoir des monstres froids, mais ne songe étrangement jamais à mettre directement en cause la responsabilité de tel ou tel dans le désastre2. L'ironie du sort ayant voulu que le G20 se déroule à Londres, dont le quartier d'affaires constitue sans doute l'un des centres planétaires de la voyoucratie en col blanc.

C'est une tuerie aux Etats-Unis3 dont les médias français se font sans surprise l'écho assourdissant pour donner une nouvelle fois libre cours à leur envie du pénal4 au service du gun control, en faisant comme si un massacre similaire ne venait pas de se produire il n'y pas si longtemps en Allemagne5, pays pourtant l'un des plus restrictifs en matière de port d'armes.

A chaque fois, il s'agit d'évacuer la responsabilité personnelle, la morale, bref, tout ce qui distingue un être humain d'une boule de billard6 au profit d'une gestion de stocks et de flux, d'une "morale" d'agencement... qui prend l'eau.

Qui écopera le monde comme il va ?

 

 

1. Pour "libéraux-libertaires".

2. On a certes coupé quelques têtes, histoire d'apaiser la rancoeur populaire, la primeur de l'enfournage au bout d'une pique revenant à celle de Madoff.

3. Le 3 avril dernier, Jiverly Wong, un Américain d'origine asiatique de 41 ans, a tué 13 personnes avant de retourner l'arme contre lui, au sein d'un centre d'aide aux immigrés de Binghamton, dans l'Etat de New York.

4. Cette expression aussi originale que pertinente est du regretté Philippe Muray et désigne cette furie législatrice qui caractérise les modernes. Le développement de cette idée se trouve dans ses Exorcismes Spirituels I (1997), dont on trouvera un extrait ici.

5. Le 11 mars dernier, Tim Kretschmer, un adolescent allemand de 17 ans, a abattu 15 personnes avant de se suicider, dans un collège puis dans les environs de Winnenden, près de Stuttgart.

6. Comme dirait Malebranche. Humpf... Je ne peux pas non plus vous mâcher le travail en permanence.

Les commentaires sont fermés.